BULL-DOG

0 vote

Bull-Dog, rupteur électro mécanique, alimentation par batterie 6 Volts extérieure :

Bull-Dog, rupteur électro mécanique, alimentation par batterie 6 Volts extérieure :

  • Conception originale, jamais vue ailleurs depuis, échec commercial.
  • Boite superbe, bonne étanchéité mais pas de logement pour la batterie 6 Volts.
BULL-DOG - Coffret du rupteur
BULL-DOG - Coffret du rupteur

L’alimentation 6 V était difficile à brancher. En accessoire, un petit boîtier enfichable sous le coffret existait avec un interrupteur tumbler et un câble 2 fils pour branchement sur la batterie posée à proximité.

BULL-DOG - Coffret du rupteur, dessous.
BULL-DOG - Coffret du rupteur, dessous.
  • Le rupteur est classique avec bobine de Ruhmkorff, vis platinées et condensateur.
  • La réalisation est complètement originale : ici c’est l’ensemble bobine-linguet-vis platinée qui pivote et la deuxième vis platinée qui est fixe. À l’instant du contact entre les vis platinées, le courant arrive au primaire de la bobine par le classique ressort spiral de rappel de la partie tournante et par un contact tournant sec dans le pivot-bas du rupteur. L’impulsion haute-tension passe de la bobine au bâti par un contact éphémère à lamelle.
BULL-DOG - Rupteur.
BULL-DOG - Rupteur.

L’impulsion haute-tension passe de la bobine au bâti par un contact éphémère à lamelle.

BULL-DOG - Rupteur.
BULL-DOG - Rupteur.
  • Plaque de marque du distributeur.
BULL-DOG - Plaque du distributeur.
BULL-DOG - Plaque du distributeur.

Commentaires de Michel Pyrat :

  • La masse en rotation est très lourde pour ce type de mécanisme. En conséquence, du fait de l’inertie, le temps de contact des vis platinées est trop long avec une probable saturation de l’entôlage de la bobine et une surconsommation non productive pour l’impulsion.
  • Le ressort spiral de rappel doit être beaucoup plus puissant et fait encore baisser le rendement de ce rupteur.
  • Les frottements des contacts secs d’amenée du courant au primaire et de sortie de l’impulsion au secondaire diminuent la fiabilité.
  • Le rendement entre l’énergie prise à la batterie et l’énergie de l’impulsion générée est très mauvais.
  • Je suis admiratif de l’inventivité du concepteur et de la qualité et de l’importance des moyens de l’entreprise qui à construit cet appareil.