SECLOS ST 220

0 vote

Clôture électrique 220 V, originale, puissance aux limites de la norme de 1965, très bien construite, impulsions très régulières.

Avec des coffrets et des condensateurs différents ce rupteur à inverseur unipolaire à ampoule de mercure balancée par un motoréducteur 30 rpm se retrouve homologué et commercialisé par au-moins quatre marques indépendantes :

Homologuée, conçue et commercialisée par Farag-Privas, la Seclos ST 220 est un électrificateur « secteur » alimenté en 220 V. Le rupteur est électro-mécanique avec un inverseur unipolaire à ampoule de mercure balancée par un motoréducteur 30 rpm. Commercialisation estimée après 1970 :

  • Homologation : PRI - DACE 1374 - P 0270
  • Une des plus anciennes clôtures 220 V avec décharge d’un condensateur 15 µF chargé à 300 V. C’est une prouesse sans les thyristors ou triacs qui ne sont pas encore diffusés. C’est une autre prouesse de mise au point que de parvenir à une oscillation amortie ne dépassant pas les 300 mA autorisés sur charge de 500 ohms. Homologation de 1970.
  • Rupteur soigneusement réalisé avec un inverseur unipolaire à ampoule de mercure. Quand l’ampoule penche vers la gauche le contact par le mercure permet la charge à 300 V du condensateur de 15 µF. Quand l’ampoule penche vers la droite le contact par le mercure permet la décharge du condensateur de 15 µF dans le primaire du transformateur de sortie. L’ampoule est balancée par un motoréducteur 30 rpm (rotations par minute). La réalisation mécanique du système de balancement de l’ampoule-inverseur est très soignée. Le choix d’une ampoule de mercure avec la fonction inverseur unipolaire est d’une régularité beaucoup plus fiable que les systèmes à contact intermittent (C’était très difficile d’avoir le même temps de contact à l’aller et au retour pour chaque ampoule et ce temps de conduction variait sensiblement d’une ampoule à l’autre.) qui étaient adoptés par la plupart des autres constructeurs.
  • Le condensateur (LCC 15 µF 260 V 50 Hz, probablement papier métallisé) est chargé à 300 V par un pont redresseur silicium avec une résistance bobinée de 270 Ohms en série.
  • Le rupteur à ampoule de mercure décharge le condensateur toutes les secondes dans le primaire du transformateur de sortie des impulsions.
  • Le transformateur de sortie est probablement avec primaire et secondaire sur des bobines indépendantes. Le bobinage est fermé dans un solide boîtier bakélite obturé.
  • Rapport de transformation de l’appareil du musée : 8,75
  • L’impulsion est une oscillation amortie de fréquence environ 250 Hz et d’une durée utile de 15 ms produite toutes les secondes. Voir l’oscillogramme du Seclos ST 220 ci-dessous.
  • Le courant crête du début de l’impulsion avec charge de 500 ohms est de 275 mA, proche des 300 mA permis par la norme d’homologation de cette époque.
  • Un voyant néon, « Contrôle clôture », s’allume brièvement quand la tension de sortie des impulsions est suffisante.
  • L’appareil doit être posé horizontalement pour un fonctionnement correct de l’inverseur à ampoule de mercure.
  • Les sorties Clôture et Terre sont isolées de la boite par des traversées en porcelaine.
  • Réparations possibles pour le moto-réducteur, le pont redresseur, le condensateur et le voyant néon et avec des pièces d’origine pour le transformateur et l’ampoule de mercure.
SECLOS ST 220 - Boite fermée
SECLOS ST 220 - Boite fermée
SECLOS ST 220 - Boite ouverte
SECLOS ST 220 - Boite ouverte
SECLOS ST 220 - Boite ouverte
SECLOS ST 220 - Boite ouverte
SECLOS ST 220 - Platine, recto
SECLOS ST 220 - Platine, recto
SECLOS ST 220 - Platine, verso
SECLOS ST 220 - Platine, verso
SECLOS ST 220 - Ampoule mercure
SECLOS ST 220 - Ampoule mercure
SECLOS ST 220 - Impulsion avec charge 500 Ohms
SECLOS ST 220 - Impulsion avec charge 500 Ohms

Documentations pouvant être téléchargées :