Clôture Vannier, 220 Volts, type U 62, électronique

0 vote

Clôture 220 V originale et très intéressante pour sa simplicité. Faible commercialisation.

Vannier 220 Volts, type U 62, rupteur électronique avec une ampoule bipolaire non identifiée (probablement un tube à ionisation à cathode froide s’auto-amorçant au-dessus de 400 V) déchargeant un condensateur de 0,5 µF dans le primaire d’un transformateur haute-tension). Alimentation secteur 115/240 V. Commercialisation estimée après 1965.

  • Probablement la plus ancienne clôture 220 V avec décharge d’un condensateur 0,5 µF chargé à 450/500 V. Utilisation d’un tube électronique bipolaire (probablement un tube à ionisation à cathode froide s’auto-amorçant sans commande au-dessus de 400 V). Non mentionnée dans mes documents Vannier archivés.
  • Montage dans la boite moulée « Europ » en plastique Lustran.
  • Rupteur original : Diode à conduction auto-contrôlée (amorçage automatique quand la tension atteint 400 V) déchargeant un condensateur haute-tension de 0,5 µF dans le primaire du transformateur de sortie des impulsions. La réussite dépend de la qualité et de l’endurance de la diode à cathode froide. Je ne sais rien de la marque et des spécifications.
  • À cette époque les appareils devaient obligatoirement être utilisables sur les réseaux 127 ou 220 V et la norme de construction imposait des transformateurs avec primaire et secondaire sur des bobines indépendantes. Le transformateur d’alimentation est 115-127-220-240 V au primaire et environ 350 V au secondaire.
  • Le condensateur (Ducati 0,5 µF 600 V, probablement papier métallisé) est chargé en redressement mono-alternance à 450/500 V par un redresseur au sélénium (Siemens SST E500, 45 pastilles fer/sélénium de Ø 2 mm fermées et poussées par un ressort dans le canal céramique, d’une sorte de résistance bobinée sans bobinage Ø 7 x 35 mm (voir la photo).
  • Le condensateur est rechargé environ toutes les secondes, la constante de temps est obtenue par une résistance 220 000 ohms en série avec un rhéostat ajustable de 300 000 ohms.
  • Le bien petit transformateur de sortie est avec primaire et secondaire concentriques et entôlage cuirassé.
  • L’impulsion n’a pas été contrôlée.
  • Un cavalier fusible avec 4 positions permet la commutation de 115 à 240 V. Par obligation de la norme d’homologation il est sous un capot translucide à dévisser.
  • Un voyant néon, « Contrôle clôture », actionné par un bouton poussoir s’allume brièvement quand la tension de sortie des impulsions est suffisante.
  • La sorties Clôture est isolée de la boite par une traversée en matière plastique.
VANNIER 220 V - U62 - Boite fermée
VANNIER 220 V - U62 - Boite fermée
VANNIER 220 V - U62 - Boite ouverte
VANNIER 220 V - U62 - Boite ouverte
VANNIER 220 V - U62 - Alimentation
VANNIER 220 V - U62 - Alimentation
VANNIER 220 V - U62 - Dessus du pupître
VANNIER 220 V - U62 - Dessus du pupître
VANNIER 220 V - U62 - Diode à amorçage
VANNIER 220 V - U62 - Diode à amorçage
VANNIER 220 V - U62 - Redresseur haute-tension Siemens
VANNIER 220 V - U62 - Redresseur haute-tension Siemens
VANNIER 220 V - U62 - Plaque constructeur
VANNIER 220 V - U62 - Plaque constructeur