Musée Pyrat des clôtures électriques

Plus de 80 ans de l’histoire des clôtures électriques. Sélection des greniers et des archives de Paul et Michel Pyrat, créateurs et constructeurs en Dordogne depuis 1943.

Avertissement : Michel Pyrat a publié ces informations seulement pour rendre service à ses lecteurs et s’engage à les effacer ou à en modifier la rédaction sur demande par courriel.

Cliquer pour contacter Michel Pyrat.

Ce classement reprend la totalité des constructeurs ayant obtenu les premières homologations entre 1964 et 1981.

De nombreux petits constructeurs locaux n’ont pas demandé les essais d’homologation et n’ont plus fabriqué après 1965. Ils sont marqués « Pas d’homologation » dans la liste.

Quelques gros constructeurs français ou étrangers apparaissent après 1967. Ils sont marqués « Après 1967 » dans la liste.

Et il y a quelques constructeurs « Inconnus » qui ont principalement fabriqué pour un usage local.

J’ai travaillé surtout en Dordogne, Corrèze, Haute-Vienne et Lot et Garonne. Je serai heureux de recevoir tous documents imprimés, photos et appareils pour compléter ce musée virtuel à condition que leur publication soit libre et gratuite. Cliquer pour contacter Michel Pyrat.

Avertissement : Michel Pyrat a publié ces informations seulement pour rendre service à ses lecteurs et s’engage à les effacer ou à en modifier la rédaction sur demande par courriel.

Cliquer pour contacter Michel Pyrat.

Ce classement reprend la totalité des constructeurs ayant obtenu les premières homologations entre 1964 et 1981.

De nombreux petits constructeurs locaux n’ont pas demandé les essais d’homologation et n’ont plus fabriqué après 1965. Ils sont marqués « Pas d’homologation » dans la liste.

Quelques gros constructeurs français ou étrangers apparaissent après 1967. Ils sont marqués « Après 1967 » dans la liste.

Et il y a quelques constructeurs « Inconnus » qui ont principalement fabriqué pour un usage local.

J’ai travaillé surtout en Dordogne, Corrèze, Haute-Vienne et Lot et Garonne. Je serai heureux de recevoir tous documents imprimés, photos et appareils à photographier pour compléter ce musée virtuel à condition que leur publication soit libre et gratuite. Cliquer pour contacter Michel Pyrat.