Exemples de clôtures réparables

1943 - 2018 FILPIC a 75 ans
1943 - 2018 FILPIC a 75 ans

Depuis 1943, Paul Pyrat puis Michel Pyrat ont voulu que toutes leurs fabrications soient réparables composant par composant.

Jusqu’à l’an 2000 la plupart des autres marques ont proposé des réparations par module entier (Plaquette électronique ou transformateur ou condensateurs) ; la remise en état était facile mais coûtait environ la moitié de la valeur de la clôture.

Malgré tout, si les composants n’étaient pas enrobés de résine époxy, la remise en état composant par composant restait possible par un réparateur expérimenté.

Depuis l’an 2000 la presque totalité des plaquettes est jetable à la première panne.

Avec les appareils branchés sur le secteur 230 Volts et utilisés en zone rurale où les orages sont plus destructeurs qu’en zone urbaine, environ 90 % des pannes sont provoquées par surtensions ou coups de foudre.

Même si je suis presque le dernier, je crois que j’ai fait le meilleur choix pour le futur de l’humanité en construisant et réparant composant par composant.

Cliquer ci-dessous sur le texte du modèle qui vous intéresse pour avoir plus d’informations.